« Familles » collectif sous la direction de Joyce Aïn

0
371

Au carrefour des mutations, la famille se compose et se recompose, devient composite. Elle se risque à l’épreuve des avancées scientifiques en matière de procréation, et s’invente au gré des explosions et des crises, génératrices de souffrances et de créations.

Monoparentale, homoparentale, recomposée, déconstruite, elle demeure la cellule de base de la société, notamment parce qu’elle est indispensable à la structuration du sujet et qu’il y construit inconsciemment son autonomie, à travers une relation conflictuelle avec ses parents.

Tribu insolite, fragile et névrosée, après avoir été si critiquée en 1968, elle est maintenant aimée, rêvée, idéalisée.

On lui demande d’être tout à la fois le creuset de l’épanouissement individuel, du bonheur et du plaisir sexuel, et la grande forteresse dans laquelle se ressourcer dans un monde dépressif

Les différents auteurs de cet ouvrage apportent leur concours de psychologues, psychanalystes, sociologues, écrivains…, à la tentative de compréhension des dynamiques inter et intra-individuelles, des mouvements psychiques individuels et groupaux qui garantissent la qualité des liens et des relations au sein de la famille,

ainsi que l’inscription sociale de chacun de ses membres.

 Conseil conjugal

 » Familles »  sous la direction de Joyce Aïn (Ed. Erès), 25 €, sélectionné par Pierre Mathieu, psychanalyste, conseiller familial

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here