« La traversée vénitienne » d’Isabelle Yhuel

0
409

Dans cette atmosphère propice aux confidences et aux battements de cœur évoluent une dizaine de personnages féminins d’âges différents :

  • Une vieille dame qui brille de ses derniers feux, liftée et cynique,
  • Une soprano vivant avec un homme plus jeune,
  • Une psychanalyste,
  • Une mère et sa jeune fille, qui fera l’amour pour la première fois,
  • Une adolescente de 11 ans, qui échangera son premier baiser.

Toutes s’interrogent sur

  • L’amour,
  • Le couple,
  • Comment trouver la bonne distance pour demeurer autonome,
  • La maternité aussi,
  • Toutes les grandes étapes qui dessinent l’existence d’une femme.

Près d’elles, des hommes les confrontent en permanence à leurs doutes.

Au fil du roman, au fil de cette semaine, où continuent de se tisser les vies intérieures, surgit une interrogation plus générale sur le sens de l’existence.

Le monde « n’est-il qu’un odieux théâtre où quelques gens confortablement assis regardent en souriant souffrir les autres ? »

Comme disait Nicolas de Staël.

« La traversée vénitienne » d’Isabelle Yhuel, (Ed.Lattès),  18 €, sélectionné par Pierre Mathieu, psychanalyste, sexologue-sexothérapeute, conseiller conjugal