Eloge des pères de Simone Korff Sausse

0
319

« Il n’y a plus de pères… »

Et quand on parle de ce père justement, c’est en termes négatifs : il est absent, manquant, inconsistant. Il démissionne, prend la fuite, ne tient pas son rôle

S’il est présent, tendre, attentif, on le traite de papa poule, le voyant comme un double ou, pire, un concurrent de la mère.

Pauvre père !

Quoi qu’il fasse, ça ne va jamais.

À croire que tout le monde a la nostalgie du pater familias, autoritaire et distant, et qu’on ne supporte pas de le voir occuper une nouvelle place, se détacher d’un modèle qui n’a plus cours aujourd’hui.

Le père dérange-t-il ?

Pourquoi la société a-t-elle tendance à le nier et à tenir compte essentiellement de la mère ?

Ce sont les questions que pose Simone Korff-Sausse,

Montrant que le père n’est pas un mythe et que les hommes contemporains, loin de démissionner, sont en train d’ inventer des modèles de paternité tout à fait inédits.

Ce changement en profondeur peut être considéré comme une révolution dont les conséquences sur la famille sont plus positives que certains ne le laissent entendre.

Eloge des pères de Simone Korff Sausse, (Ed. Hachette Littératures), 13,50 €, sélectionné par Pierre Mathieu, psychanalyste, conseiller familial, conseiller conjugal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here